jeudi 13 août 2015

II. 20 CAPACITES MOTRICES DES MEMBRES INFERIEURS


 

Mitoraj Cambe alate 2002
Capacités Motrices Des Membres Inférieurs
Il s’agit de vérifier que le levier membre inférieur a :
- la force nécessaire de soulever le poids de la personne en chaîne fermée.
- le meilleur dessin cinétique possible dans le temps pendulaire de la marche.
On divise l’activité motrice du membre en 5 compétences :
- Contrôle de hanche et genou en chaîne ouverte,
- Contrôle de hanche et genou en charge,
- Adiadococinésie, triple flexion, triple extension.
- Contrôle du pied en chaîne ouverte,
- Contrôle du pie
d en charge.



Le bilan de Held Pierrot Desseilligny
0: absence de contraction
1: contraction perceptible sans déplacement du segment
2: contraction entraînant un déplacement quel que soit l'angle parcouru.
Le bilan de Held Pierrot Desseilligny devient subjectif à partir de 3:
3: le déplacement peut s'effectuer contre légère résistance
4: contre résistance plus importante
5: identique au côté sain.


Le Medical Research Council Testing Neuro Centrale (MRC) a été publié par IPSEN  dans sa première édition et a disparu des édition suivantes. Il  reste sur le site de la COFEMER : http://www.cofemer.fr/UserFiles/File/ECH.1.1.1.%20ForceMusc.pdf 
Pour qualifier le mouvement en neuro centrale, la cotation sur 3 est suffisante et le rend fiable et reproductible.
0: aucun mouvement.
1 : ébauche de mouvement volontaire
2 : mouvement volontaire inclus dans un schéma syncinétique
3 : mouvement volontaire sélectif et quantifiable

Au lieu d'utiliser les cotations 3;4;5 de Pierrot Held Dessailiny, nous préférons donner deux mesures à certains mouvements:
- qualité: cotation sur 3 MRC . 
- quantité: appliquer une résistance quantifiée en kg en chaîne ouverte, ou mesurer le déplacement en chaîne fermée.
1. Hanche-Genou en chaîne ouverte: 8 capacités
La chaîne ouverte n'est pas un mouvement de force pour le membre inférieur. La chaîne ouverte s'exprime dans le temps pendullaire et elle est chargée de déplacer l'appui. C'est pourquoi nous limitons  les charges à 1/10 du poids du corps afin d'avoir une idée de la capacité à mobiliser le segment de façon précise.
La force sera évaluée en chaîne fermée.


10 ÉLÉVATIONS DU MEMBRE INFÉRIEUR

1°) on note le poids appliqué sur la jambe (1/10 du poids du corps)
2°) on note la qualité MRC
0: ne décolle pas
1: décolle moins de 10 cm.
2: décolle plus de 10 cm ou avec signes neurologiques ou avec flexion du genou.
3 : lève 10 fois la jambe à 40 cm sans signe neurologique, genou verrouillé.

Le calcul de 10 RM est difficile à mesurer compte tenu de la fatigue qui s'ajoute.
C'est pourquoi nous mettons la charge en poids de 1kg scratchés à la cheville.
Ainsi dès que l'exercice est échoué, on peut descratcher dans le mouvement sans l'interrrompre.
Nous commençons avec la charge la plus forte possible:
Exemple: le patient soulève 3 fois 4 kg= 12
puis il soulève 3 x 3 kg = 9
puis 1 fois 1 kg = 1kg
En 10 fois il a soulevé 22 kg soit 10RM = 2,2 kg


10 EXTENSIONS DE GENOU (assis au bord de table) jambe pliée à 90°
3°) on note le poids appliqué sur la jambe (1/10 du poids du corps)
4°) on note la qualité MRC

1: amplitude inférieure à 60°
2: amplitude supérieure à 60° mais genou non verrouillé ou mouvement avec signes neurologiques
3 : déplacement d’amplitude normale sans signe.




5°) ROTATIONS MÉDIALE 45° + LATÉRALE 90° 10 FOIS (couché sur le dos)
1: amplitude <30°> 30° mais incomplète ou avec signes neurologiques

3: amplitude normale, sans signe neurologique.

( ex: la rotation latérale du membre inférieur gauche de ce jeune homme est incomplète,elle sera cotée à 2)













6°)
10 EXTENSIONS DU MEMBRE INFÉRIEUR (couché à plat ventre)

on note le poids appliqué sur la jambe (1/10 du poids du corps)








 



10 FLEXION GENOU (couché à plat ventre)
7°) une note de qualité MRC
1: <30°

2: > 30° mais inférieur à l’amplitude normale ou syncinétique

3 : déplacement d’amplitude normale

8°) on note le poids appliqué sur la jambe (1/10 du poids du corps)




2. Hanche genou en charge unilatérale: 
3 capacités
La force de la hanche et du genou est évaluée en chaîne fermée. Le patient a-t-il la capacité à soulever son poids? Sur quelle hauteur?.   

1°) TRIPLE EXTENSION EN CHARGE: "cuisse de fer"



il s'agit de savoir sur quelle amplitude la personne est capable de relever son poids sur une seule jambe. Pour cela on la place dans une porte ouverte face à la cloison. La personne se tient en plaçant les mains de part et d'autre de la cloison.
On place le genou sur une cale et elle se remonte en prenant garde de ne pas pousser sur le pied arrière. Ensuite il suffit de diminuer la hauteur de la cale jusqu'à plus de cale du tout. La personne peut alors soulever son poids à la hauteur du plateau tibial du pied resté au sol.




2°) 10 SAUTS A CLOCHE PIED FACE A L'ESPALIER

 Sauter en avant sur un tapis de 1 cm d'épaisseur en se tenant à un espalier.
puis en arrière. 10 fois de suite..Si le saut en avant est aisément réalisé avec l'aide des bras, il n'en est pas de même pour le saut en arrière qui doit être réalisé sur l'impulsion seule  de la cuisse.
On compte le nombre de cloche pied avant arrière réalisés à la suite à condition que le pied soit totalement sur le tapis, puis totalement extérieur.


EDUCATIF SI LA PERSONNE N'A PAS L'IMPULSION:
il faut la familiariser à la réception: 
- la placer face à l'espalier sur le trampoline
- elle se tire sur les bras et on l'aide à se soulever et à retomber
- ou bien on se met avec elle sur le trampoline et on saute pour la faire décoller
- puis on la met face à l'espalier les pieds au sol et on la soulève pour la laisser retomber sur le pied déficitaire. La personne a alors tendance à retomber en recurvatum. On lui demande d’accompagner la réception par une flexion. elle a alors tendance  s’effondrer. Mais peu à peu elle va resserrer sa contraction excentrique et va parvenir (ou pas) à amortir sa réception. 
- ou bien elle saute à pied joint en se tirant par les bras à l'espalier, on lui demande de laisser son pied valide en l'air et elle retombe sur le pied déficitaire. 

 








3°) LEVER LE PIED
face à l'espalier poser le pied sur une caisse: hauteur = plateau tibial x 1,5






 




3. adiadococinésie vitesse de contraction alternative
Il est important de se faire une idée de la vitesse avec laquelle le patient peut rattrapper son équilibre.
Test: COUCHE sur DOS: En 10'', toucher douze fois le sol après être allé toucher la main du kiné à la verticale de la hanche.






Testé sur une promotion de 17 garçons et 20 filles élèves kiné: 
 
Seule une personne est à 13 sur les deux côtés et deux autres sont à 13 sur un côté. Tous les autres sont au dessus de 14.
 
Calceus -  Vesunna Périgueux
4. Pied en appui: 5 capacités 
notées sur 3 MRC  
La force du pied est évaluée en chaîne fermée. 
Le patient a-t-il la capacité à soulever son poids? Sur quelle hauteur?

















1°) MONTER s/ POINTE:

unipodal 10x 8cm
Appliquer le front sur le poteau ou le montant de la por
te, pour empêcher les compensations

1 : moins de 10 décoller,
2 : 10 décoller incomplets,
3: décoller 10 fois le talon de 8cm sans signe neurologique (syncinésie, tremblement)
Raisons du choix : assumer son poids dans le pas postérieur.


2°) RELEVER LE PIED SUR TALON

unipodal 10 x 5cm

Appliquer le front sur le poteau ou le montant de la porte, pour empêcher les compensations.

1:moins de 10 décoller
2 : 10 décoller incomplets ou syncinétiques
3: décoller 10 fois le 5ème méta de 4 cm sans signe neurologique (syncinésie, tremblement)


Raisons du choix : assumer son poids dans le pas antérieur




3°) SUPINATION UNIPODALE EN CHARGE


1 : moins de 10 décoller,
2: 10 décoller incomplets ou syncinétiques,
3 : 10 décoller complets sans signe neurologique (syncinésie, tremblement)
Face à l’espalier : Chavirer le pied en varus et revenir 10 fois à plat
Raisons du choix : Assumer latéralement son poids dans le temps unipodal






4°) PRONATION DÉCOLLER BORD EXTERNE


1 : moins de 10 décoller,
2: 10 décoller incomplets ou syncinétiques,
3 : 10 décoller complet sans signe neurologique (syncinésie, tremblement)
Décoller le bord externe du pied en charge.
Raisons du choix : Assumer latéralement son poids dans le temps unipodal







5°) SLALOM: pro-supination en charge bipodale
Face à l’espalier: transférer le poids du corps latéralement afin de chavirer les deux pieds l’un en pronation, l’autre en supination dans le mouvement de slalom pour évaluer la capacité de pronation supination en charge.
Raisons du choix : faire sentir à la personne la possibilité de mouvements latéraux du pied et le transfert du poids du corps.








 




5. Pieds chaîne ouverte: 
3 capacités
notées sur 3 MRC  
L'amplitude active du pied lors du temps pendulaire a force est évaluée en chaîne ouverte..

1°) COUCHE SUR LE DOS: 
battre la mesure genou tendu: 
Décoller le pied d'un plan vertical avec le genou tendu en laissant le talon appuyé contre le plan vertical.






2°) ASSIS SUR UNE CHAISE: relever le pied genou fléchi battre la mesure sans décoller le talon.

















3°) ASSIS SUR UNE CHAISE: 10 abductions-adductions on note sur 3 MRC.











[i] Principales échelles d’évaluation : J.Pélissier. F. Pélas. C Bénaïm –IPSEN- p.19

Rechercher dans ce blog

Qui sommes nous?

Nous sommes huit kinésithérapeutes bordelais, nous voulons promouvoir la rééducation neurologique en libéral. Francis Laurent.