samedi 15 janvier 2011

I. Hypoextensibilité et rétraction

l'hypo-extensibilité  concerne le muscle  
elle peut être améliorée par le contracté relâché

ou d'autres techniques myotensives: brachymyothérapie, massage, relaxations etc.
Contrairement à une idée reçue, le sport n'assouplit pas. Le sport renforce les muscles mais il les raccourcit.
Un muscle qui a beaucoup travaillé a du mal à retrouver la longueur naturelle après de multiples contractions.
Actine-myosine restent emboitées.
Si l'on tire sur le muscle par les deux extrémités, que l'on demande au patient une contraction que l'on empêche, les fibres se décoaptent et le muscle retrouve sa  longueur.

tropocollagène
la rétraction concerne le tissus conjonctif
tendons et ligaments peuvent s'allonger par des étirements  régulier en charge.(il peut exister aussi un raccourcissemnt structurel du luscle par perte de sarcomères) 
Tendons et ligaments sont des tissus plastiques.  SI on les étire trop ils peuvent se déchirer.  L'étirement ne les rallonge pas dans l'instant (comme le muscle) , mais il crée une demande de longueur auquel le tissus conjonctif s’adapte.  La posture en étirement du tissus conjonctif crée un allongement différé. La durée de vie d'une fibre de collagène  de tendon (type 1 ou  lames musculaire type 15) est de quelques semaines. http://fr.wikipedia.org/wiki/Collag%C3%A8ne
Après quoi elle meurt et elle est remplacée si la fonction le nécessite :.

Un comateux se rétracte progressivement dans son lit car il n'exerce plus de pressions tractions sur ses ligaments, ses  tendons, sa peau. Au contraire le tissus conjonctif d'un gymnaste d'une danseuse s'allonge progressivement puisque tous les jours la fonction le sollicite.
Pour maintenir le renouvellement des cellules conjonctives des tendons ligaments et capsules, il faut créer régulièrement une demande en  traction et en pression dans les amplitudes extrêmes.
L'amplitude n'est pas suffisante, il faut rajouter la charge inhérente à la fonction. (Après un séjour dans l'espace, les cosmonautes ont gardé leur souplesse mais  reviennent ostéoporotiques car leur système conjonctif osseux s'est adapté à l'absence de pression.
C’est pourquoi nous parlons d’étirements en charge.
http://neurokinesitherapie.blogspot.fr/2009/09/amplitudes-articulaires-pieds.html 

ça n'est pas parce qu'on a allongé un tendon d'Achille une fois qu'il va rester à la longueur nécessaire.
Si la personne a des releveurs de pieds paralysés, elle ne place plus son pied en positions de flexion dorsale extrême. 
Les mêmes cause provoquant les mêmes effets, le tendon n'étant plus étiré dans la marche va progressivement se rétracter par non remplacement des cellules conjonctives mortes. 
J'ai rencontré des  patients opérés trois fois de leur tendon d'Achille. 
C'est pourquoi il est fondamental de s'étirer régulièrement en charge en amplitude extrême pour créer une demande conjonctive. 
.

Rechercher dans ce blog

Qui sommes nous?

Nous sommes huit kinésithérapeutes bordelais, nous voulons promouvoir la rééducation neurologique en libéral. Francis Laurent.